Rechercher
  • Natacha Lorret

L'Humain au Service de la Terre et de la Vie

Depuis quelques décennies, il semble que nous croyons à un mythe nommé "capitalisme".

Un mythe associé à une croissance permanente, où nous pouvons nous enrichir infiniment et indéfiniment.


Or, si nous regardons la Nature, chaque saison est un cycle qui suit un rythme précis, constant, stable.


En s'inspirant de ce modèle, l'humain a la possibilité de vivre confortablement et durablement.

Pour cela, il doit accepter qu'il fait partie intégrante du cycle du Vivant et que ses choix ont un impact sur tout ce qui l'entoure : positif ou négatif.



Faire partie du cycle du Vivant


Depuis la nuit des Temps et pendant de nombreux millénaires, l'humain a vécu et évolué avec son environnement ;

  • il observait les étoiles, et savait qu'il faisait partie de cette grande Danse Cosmique,

  • il collaborait avec le règne Animal et l'honorait,

  • il s'instruisait directement auprès de la Nature et le règne Végétal était sa pharmacopée,


  • il coopérait avec le règne Minéral et était en lien direct avec les énergies de la Terre et de l'Univers,

  • il avait tissé des liens solides et sincères avec les Êtres du Monde Invisible : les Esprits de la Nature, de l'Eau, du Feu, du Vent, des Directions, du Soleil, de la Lune, et tant d'autres encore...


L'humain faisait partie de son environnement, il était son environnement.

Il connaissait l'importance de respecter tout ce qui appartenait au Vivant, l'importance d'honorer, de bénir, de célébrer.


Parce qu'il savait qu'il impactait sur son environnement et que son environnement impactait sur lui, que tout était lié et que l'Harmonie était la seule Loi garante de l'équilibre, du bonheur, de l'épanouissement de l'Être, de son élévation et de son évolution dans les Mondes de Lumière.



Et puis un jour, tout a basculé


Et puis un jour, l'humain a oublié qu'il était Humain.

A quand remonte cet oubli ? cette amnésie si tragique pour l'Humanité ?

Nous ne pourrions pas vraiment le dire.


En tous cas, ce que nous pouvons voir à travers notre histoire contemporaine, c'est que l'humain s'est complètement détaché de la Terre, de la Nature, du Vivant et de tout ce qui lui appartient, à partir de l'ère industrielle, du capitalisme naissant, de ce qui sera appelé "la modernité", c'est-à-dire, à partir du 18è siècle.



Ainsi, l'homme moderne, l'homme civilisé, a oublié ce qui l'a forgé pendant des millénaires, il a oublié ses racines, sa direction, son axe, son intuition, son instinct, il a oublié qui il était dans sa Nature Profonde.


Aujourd'hui, l'homme moderne est un humain qui court après le temps, après l'argent, après l'amour, après sa propre valeur, après des réponses à des questions existentielles recherchées auprès de "tiers"... L'humain court après sa propre vie.


L'humain est aujourd'hui tel un cerf-volant qui flotte dans les airs, au gré des événements, au gré de ce qu'il entend, de ce qu'il croit, de ce qu'on lui fait croire.

Aujourd'hui, l'humain croit à un mythe qui lui raconte que les autres savent mieux que lui, que la modernité est gage de réussite, de bonheur, d'épanouissement, le salut de cette civilisation.


Est-ce que la modernité rend heureux ? est-ce un modèle durable ? équitable ? juste ?


Il est peut-être temps de revenir aux bases, à l'essentiel, de revenir dans le cycle du Vivant, dans ce que l'humain est au plus profond de lui. De se relier à son Humanité.



Revenir dans l'Essentiel, au Service de la Terre et de la Vie


Nous voilà désormais face à un défi immense : à partir de notre état de dévitalisation, revenir dans le cycle du Vivant, revenir à la Vie.

Gargantuesque chantier. Par où commencer ? Et surtout, pourquoi commencer ?


Le choix qui s'offre aujourd'hui à notre humanité est simple :

  • continuer dans la modernité et continuer dans un modèle artificiel, qui dévitalise, qui tue et qui rend malheureux une trop grande partie d'humains

  • œuvrer pour co-construire un Monde qui choisit la Vie et qui permet aux humains de revenir dans la boucle vertueuse de l'évolution avec les Mondes de Lumière


Bien entendu, co-construire un Monde qui choisit la Vie prendra du temps, demandera des ressources intérieures et surtout de la volonté, de la foi, et d'être unis.


Et pour commencer à œuvrer dans cette direction, nous avons la chance de voir émerger depuis quelques années des alternatives qui commencent à faire leurs preuves, à gagner en crédibilité et en solidité.

Ces alternatives peuvent devenir de vrais modèles dans nos sociétés.


C'est à chacun d'entre nous de savoir regarder dans ces directions, de savoir y mettre notre énergie, y donner du poids par nos contributions.

Et c'est ainsi, que petit à petit, ces modèles deviendront grands et gagneront en légitimité pour avoir une vraie place dans nos sociétés.


Voici quelques exemples de mouvements alternatifs :

Bien sûr, cette liste n'est pas exhaustive, mais elle constitue déjà une base pour regarder dans une nouvelle direction, ou plutôt dans la direction d'un Monde qui choisit la Vie.



Chaque humain compte dans l'Humanité


Alors, c'est à chacun d'entre nous de s'autoriser à rêver du Monde dans lequel nous avons envie de vivre, de mettre un pied devant l'autre, pas après pas, solidement, de se relier aux autres humains, pour construire tous ensemble cet édifice où célébrer la Vie sous tous ses aspects redeviendra une norme.



#mondededemain #alternatives #essentiel #humanité #developpementpersonnel #Amour #Vie #Lumière

27 vues